cardiovasculaire 60 minutes pour sauver votre vie

Cardiovasculaire : 60 minutes pour sauver votre vie

Radio Canada Mise à jour le mercredi 24 décembre 2008 à 10 h 37

dormir

Dormir 60 minutes de plus par nuit réduirait le risque d'avoir des problèmes cardiovasculaires, estiment des médecins américains.

Selon l'équipe du Pr Diane Lauderdale, du Centre médical de l'Université de Chicago, cette heure supplémentaire réduit le risque de calcification des artères, un des premiers et principaux symptômes des maladies du coeur.

Le gain de cette heure est l'équivalent d'une baisse de 17 millimètres de mercure de la tension systolique.

Des 495 participants à cette étude (volontaires en santé d'une quarantaine d'années), environ 12 % ont commencé à développer une calcification de leurs artères dans les cinq ans.

Les auteurs des travaux ont découvert que des artères étaient calcifiées chez 27 % des participants qui dormaient moins de cinq heures par nuit. Ce pourcentage n'était que de 11 % chez les participants ayant des nuits de sommeil de cinq à sept heures. Parmi ceux qui dormaient plus de sept heures, seulement 6 % présentaient une calcification de leurs artères.

Fait important: les bienfaits du sommeil pour les artères semblent plus importants chez les femmes, mais ils n'ont pas varié d'une race à l'autre.

La cohérence et l'ampleur de la différence entre les sujets de l'étude, selon la durée de leur sommeil et le degré de calcification artérielle, nous ont surpris.

— Pr Diane Lauderdale, Université de Chicago

Mystères

Les chercheurs n'ont pas d'explication pour ces résultats, et ne peuvent que spéculer sur les raisons pour lesquelles ceux qui dorment moins ont le plus grand risque de calcification de leurs artères coronaires.

D'autres travaux laissent penser qu'une privation chronique partielle de sommeil pourrait être un facteur de risque pour un ensemble de problèmes médicaux dont le gain de poids, le diabète et l'hypertension.

Le détail de cette étude est publié dans le journal de l'Association médicale américaine (JAMA).

Radio-Canada.ca avec Agence France Presse